Saturday, 04 August 2018 00:00

Tradition d’Asrah Batin

Written by 
Rate this item
(0 votes)

Le 29 juillet 2018, des milliers d'habitants du village Karanglangu, le district Kedungjati, la régence de Grobogan, Java Central ont réunis sur la rive de Tuntang. Là-bas, ils se sont réunis pour traverser la rivière de Tuntang afin d’aller au village de Ngombak, le district Kedungjati, Grobogan.

Cette activité est connue sous le nom de tradition "Asrah Batin". Dans une tradition culturelle qui dure depuis des centaines d'années, les habitants du village de Karanglangu à traverser la rivière qui divise le village de Karanglangu et le village de Ngombak. Les habitants du village de Ngombak accueil  l’arrivée des habitants de Karanglangu dont le service qui est maximum. Certains sont au bord de la rivière. Il y a aussi un spectacle des arts et une variété de plats javanais.

 La tradition d’Asrah Batin est commencée du matin jusqu'au midi. Dès le matin, les résidents se sont rassemblés au bord de la rivière de Tuntang. Dans la tradition tenue tous les deux ans, le responsable du village de Ngombak vient chercher le chef du village de Karanglangu en utilisant un radeau décoré.

Alors que les habitants du village de Karanglangu, soit les vielles ou les jeunes, ils traversent à pied la rivière, aidee par l'escorte des résidents du village de Ngombak. Les habitants du village de Ngombak, qui les attendaient depuis longtemps, ils accueillent chaleureusement. Après être arrivé au village de Ngombak, centré sur la salle du village, une grande fête les attend.

La tradition d'Asrah Batin est étroitement liée aux croyances du peuple sur la figure de Kedhana et de Kedhini, à savoir Raden Sutejo et Roro Musiah, comme les fondateurs du village de Karanglangu et du village de Ngombak. Selon la mythologie, Kedhana et Kedhini sont frères. Ils ont été séparés quand ils étaient petits.

Kedhana habite dans le village de Karanglangu, et Kedhini habite  dans le village de Ngombak. Quand ils étaient adultes, ils se sont rencontrés jusqu'à ce qu'ils soient tombés amoureux et presque mariés. Mais, le mariage n’a pas eu lieu après qu’il ait été révélé qu’ils étaient frères et sœurs qui ont été séparés depuis longtemps.

La tradition d'Asrah Batin a lieu pour commémorer Kedhana et Kedhini. "Asrah Batin" est un autre mot de "Pasrah Batin", c’est-à-dire Essayer d'être sincère avec la réalité. "Pasrah Batin", est aussi une forme de gratitude à Dieu, car un mariage interdit entre frère et sœur ne se produit pas.

L'histoire entre Kedhana et Kedhini est une histoire vraie. Cela est prouvé par la présence de tombes, il est aussi prouvé par l'interdiction de génération en génération des jeunes du village de Karanglangu et de Ngombak à s'aimer et à se marier.

Selon les habitants des deux villages, si l’interdiction est violée, il y aura une catastrophe. Maintenant, cette tradition n'est pas seulement un rituel traditionnel, mais elle est également devenue une attraction touristique de la régence de Grobogan.

Read 10 times