Tuesday, 07 August 2018 10:58

Le Ministère indonésien de la culture et de l’éducation prépare des documents sur la stratégie nationale de développement culturel

Written by 
Rate this item
(1 Vote)

 

Le Ministère de la culture et de l’éducation de la République d’Indonésie a coopéré avec le Ministère de la coordination du développement humain et des affaires culturelles de la République d’Indonésie, le Ministère des affaires intérieures de la République d’Indonésie, le Ministère de la planification du développement national et l’agence de la planification du développement national. L’agence a organisé un atelier pour organiser les réflexions conceptuelles de la culture locale au niveau provincial les 1er, 4 et 14 août 2018 à Jakarta. L’atelier fait partie de la stratégie et s’efforce de faire progresser la culture nationale. C’est également un élément fondamental pour que le schéma directeur du développement culturel national devienne la nouvelle référence du développement national à court, moyen ou à long terme. Le Directeur général de la culture du Ministère de la culture et de l’éducation de la République d’Indonésie, a déclaré récemment à la Voix de l’Indonésia à Jakarta que les documents stratégiques font partie intégrante de l’organisation du plan directeur. À travers les documents stratégiques, chaque région devait présenter ses propres caractéristiques et mener bien à son développement en fonction de son potentiel.

Hilmar Farid  :

« Le plan directeur signifie que nous pouvons déjà prévoir toutes les activités culturelles. Si le modèle est appliqué à l’échelle nationale, il est vulnérable aux erreurs, car l’Indonésie est un pays diversifié. Parce que chaque région indonésienne a ses propres caractéristiques. Par conséquent, nous n’avons pas besoin de plan directeur, mais les documents stratégiques. Les documents stratégiques nous aident à atteindre nos objectifs. Par exemple, les ressources humaines sont hautement nécessaires, mais leur nécessité varie d’une région à l’autre en fonction de leurs priorités ».

En ce qui concerne le développement des ressources humaines dans les aspects culturels, Hilmar Farid a déclaré qu’à l’avenir, sa partie  continuerait à s’efforcer  d’accroître le nombre d’appareils civils d’État soutenus par le contexte de l’éducation culturelle. Selon lui, le nombre des appareils civils du ministère indonésien de la culture et de l’éducation desservant les affaires culturelles sont actuellement tout à fait convenable. Cependant, la plupart d’entre eux n’ont pas de qualification en éducation culturelle. Par conséquent, ils ont besoin de formation et de conseils, notamment lié à la base juridique du développement culturel national. VOI/Rezha/Mai

Read 60 times Last modified on Tuesday, 07 August 2018 13:04