Friday, 23 November 2018 00:00

La tradition de Ghan Woja

Written by 
Rate this item
(0 votes)

Il y a diverses tribus qui habitent l'île Flores, Nusa Tenggara Est. La plupart conservent encore les traditions et les coutumes de leurs ancêtres. Par exemple, la tribu Saghe du village Saghe, village Ranakolong, district Kota Komba, regence Manggarai Est, Flores, Nusa Tenggara Est. Ils ont un héritage ancestral qui continue d’être préservé dans leur Mbaru Meze (maison traditionnelle). Chaque année, le rituel Ghan Woja est toujours pratiqué par des anciens autochtones et des membres de la tribu Saghe. Même lorsque ce rituel traditionnel a lieu, les résidents de la tribu Saghe d'autres villes de l'île Flores doivent être présents.

 

Ghan Woja en langue Kolor dans la partie sud de la regence Manggarai Est est une langue figurative. "Ghan" signifie manger, "woja" signifie riz. Ghan woja est une tradition de manger du nouveau riz. En outre, la tradition Ghan Woja a également été interprétée comme une célébration de la récolte annuelle par tous les membres de la tribu Saghe. Cette tradition indique également que tous les résidents terminent les longues années de la saison de plantation dans les champs et les terres sèches, puis commencent la période de plantation de riz, de maïs et de haricots au cours de la nouvelle année du calendrier agricole du peuple de Manggarai Est. Cette tradition est également respectée s'il y a des membres de tribus décédés, en signe d'adieu au peuple tribal et  Mbaru Meze.

 

Pour la tribu Saghe, la tradition Ghan Woja était lancée pour être reconnaissante pour la récolte de l'année précédente, soit bonne soit échouée. En plus d'un rituel pour demander la bénédiction du propriétaire de l'univers, les ancêtres de la tribu Saghe et de l'univers, afin que ce qui est planté dans la nouvelle année produise des rendements abondants. Si les habitants de la tribu Saghe ne pratiquent pas ce rituel à Mbaru Gendang, il est interdit, au début de la nouvelle année, de planter du riz, du maïs, etc sur la terre ferme et les champs du territoire ulayat de la tribu Saghe.

                      

Les offrandes à préparer pour les ancêtres comprennent les poulets rouges et les cochons noirs. Tous les matériaux doivent être rassemblés par les membres de la tribu Saghe. Avant la tenue du rituel ghan woja, il était interdit aux résidents de la tribu Saghe de planter du riz, du maïs et d'autres espèces sur la terre ferme et les champs.

Le rituel de ghan woja doit avoir lieu à Mbaru Gendang ou dans la maison traditionnelle de la tribu Saghe. Pendant le rituel ghan woja, un rituel keda rugha manuk a également été organisé (piétinant des œufs de poule indigènes) pour les épouses des fils de la tribu Saghe qui ne l'avaient pas encore mis en œuvre. Pendant le rituel ghan woja, la femme d'un garçon était légitime en tant que membre de mbaru gendang.

 

Les femmes peuvent entrer dans les maisons traditionnelles. Ensuite, les anciens traditionnels font totok manuk ou tutur adat dans la maison traditionnelle. Les anciens traditionnels organisent un rituel en tenant un poulet et tous les membres de la tribu Saghe sont assis en cercle à l'intérieur de la maison traditionnelle. Ensuite, le poulet a été coupé à Watu Nurung et des gouttelettes de sang de poulet ont été déposées sur les pieds des épouses de la tribu Saghe en signe de respect et d'appréciation. Les anciens traditionnels ont ensuite remis des offrandes, sur feuille de bétel, à Watu Nurung dans la maison traditionnelle.

                                   

Read 39 times Last modified on Saturday, 24 November 2018 13:18