Wednesday, 20 November 2019 12:10

L'Indonésie et la Malaisie se consulteront pour faire face à l'Union européenne à l'Organisation mondiale du commerce (OMC)

Written by 
Rate this item
(0 votes)

La directive sur les énergies renouvelables (RED) II et la Mise en œuvre de la réglementation (le règlement délégué / DR) imposé par l'Union européenne aux produits de l'huile de palme sont des mesures discriminatoires préjudiciables aux pays producteurs d'huile de palme, en particulier l'Indonésie et la Malaisie. Cette politique a entraîné une baisse des exportations d'huile de palme indonésienne vers l'Union européenne.

Comme l'a déclaré le ministre coordinateur des affaires économique, Airlangga Hartarto, aux journalistes à la deuxième réunion du niveau ministériel des pays producteurs d'huile de palme qui s'est tenue à Kuala Lumpur, en Malaisie, lundi (11/18).

Selon Airlangga, il existe actuellement une concurrence entre les pays producteurs d'huile végétale et l'huile de palme. Pour cette raison, l'Indonésie et la Malaisie se consulteront pour faire face à la campagne négative de l'Union européenne auprès de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Airlangga Hartarto  :

« Nous devons vraiment voir cette question. Il existe une autre concurrence entre l’huile de palme et l’huile végétale. La production d'huile de soja est bien inférieure à 30% par rapport à la production d'huile de palme. Concernant les campagnes négatives et la législation signée dans l’Union européenne, l’Indonésie et la Malaisie consulteront et communiqueront dans le traitement de cette affaire à l’OMC »

L'Union européenne, qui a mis fin à l'utilisation de carburants de transport à base d'huile de palme, a également réduit les revenus de la Malaisie provenant de ce secteur. Ainsi, selon Airlangga, il serait préférable que l'Indonésie et la Malaisie discutent conjointement de cette affaire à l'Organisation mondiale du commerce (OMC). VOI/DP/Ik

Read 30 times Last modified on Wednesday, 20 November 2019 12:15