Monday, 14 May 2018 00:00

La tradition de Dugderan à Semarang, Java Central

Written by 
Rate this item
(0 votes)

 

Certaines régions ont des traditions qui sont menées pour accueillir le mois sacré de Ramadhan. L'une d'entre eux est la tradition Dugderan de Semarang, Java central. La tradition de Dugderan a été menée depuis 1881 et jusqu'à présent est toujours menée par les gens de Semarang. La différence, aujourd'hui Dugderan est une fête folklorique comme les danses, le carnaval, et la percussion bedug.

Le nom de Dugderan vient de "Dug" qui est le son de bedug, et "Der" qui est le son de l'explosion de pétard. Ce  nom est un signe de jeûne, il est commencé par bedug et se termine par pétard. La tradition est tenue de rappeler aux résidents que le mois de Ramadhan est proche. Pendant une semaine, avant le Ramadhan, il y aura un marché qui vend une grande variété de produits,et il y a une mascotte liée au festival, à savoir "Warak Ngendok".

Dugderan sera fini un jour avant le jeûne et l'événement de pointe de la tradition dugderan est animé du carnaval culturel. Le carnaval commence dans la cour de la mairie de Semarang. L'ouverture de l'événement est signée par le battement de bedug par le maire de Semarang.

Après l'ouverture, le maire monte la charrette de Kencana qui est gardée par les troupes de Pandanaran à la Grande Mosquée de Semarang Kauman. Là-bas, le maire sera accueilli par Warak Ngendok. Warak Ngendok représente l'acculturation de la culture de diversité ethnique dans la ville de Semarang, à savoir la Chine, l'arabe et Java.

Depuis 1881, le gouvernement du régent Kyai Raden Mas Tumenggung Purbaningrat a commencé la tradition dugderan basée sur sa conscience de la paix du peuple de Semarang, car il y avait un mouvement qui s'est désuni depuis l'arrivée du colonial hollandais. Jusqu'à ce qu’il est arrivé de regrouper les communautés à Semarang.

La tradition de Dugderan était destinée à rassembler toute la société dans une atmosphère joyeuse pour s'unir, se rassembler et saluer sans différences. En outre, il est assuré que le début du mois de Ramadan strictement et simultanément basé sur l'accord du régent et prêtre de la mosquée, de sorte qu’on a vu un esprit unificateur qui est ressenti dans la tradition.

Read 26 times Last modified on Tuesday, 15 May 2018 16:17