24
May

L'ambassadeur indonésien en République islamique d'Iran, Octaviano Alimuddin, a déclaré que la coopération bilatérale entre l'Indonésie et l'Iran augmentait considérablement dans les domaines  politique et   économie. À la Voix de l'Indonésie de  RRI, il  a récemment déclaré, après la visite du président Joko Widodo en Iran, il y avait l’augmentation du volume commerciale  de plus de 50%. En 2016, l'Indonésie et l'Iran ont un volume commercial  de 338 millions  dollars américains. L'augmentation des exportations indonésiennes vers l'Iran est notamment  l'huile de palme brute-CPO et des produits alimentaires en Iran. À l'avenir, il espère que les produits automobiles et textiles indonésiens pourront entrer sur le marché iranien.

Octaviano Alimuddin:

‘’Nous voulons également poursuivre le marché de l'Iran pour notre industrie textile et automobile . C'est pourquoi l'Indonésie s’efforce à achever  l'accord commercial préférentiel que nous avons sérieusement négocié.  En 2017 nous avons deux négociations et en 2018 nous aurons une autre négociation avant de pouvoir finaliser l’accord commercial préférentiel –PTA’’.

Octaviano a ajouté, dans le domaine de l'investissement, sur la base des données du Conseil de Coordination des Investissements, l'Iran est le 33ème pays qui investit aux   17 projets en Indonésie en  2017. Il espère qu'en 2018 l'investissement iranien pourrait augmenter. Actuellement, il y a  un projet conjoint Indonésie-Iran en cours à Palu et Situbondo. Dans le domaine  politique, l'Iran soutient la candidature de l'Indonésie au Conseil de sécurité non permanent de l'ONU en 2019. En outre, l'Indonésie et l'Iran mènent fréquemment des consultations entre le gouvernement et la visite fréquente des deux hauts fonctionnaires. VOI/Sekar/Mai

23
May

 

Le chef de l'Agence nationale de l'aéronautique et de l'espace - LAPAN, le prof. Thomas Djamaluddin M.Sc, a déclaré que LAPAN construira un centre observatoire national au Mont Timau, à l'est de Nusa Tenggara. Il a expliqué à la voix de l’Indonésie de RRI, lundi le 21 mai, que ce développement était  une collaboration entre  LAPAN, l'Institut agricole de Bogor et l'Université Cendana. En plus du centre de l'observatoire, le centre des sciences sera également construit à Kupang. Le mont Timau a été choisi parce que Nusa Tenggara Est a la plus longue nuit claire, pas de pollution lumineuse et un bon accès. Actuellement, le développement a été dans la phase de fabrication de télescope qui a commencé depuis le début de cette année. 

Thomas Djamaluddin :

‘’Nous avons signé un contrat avec une société japonaise pour créer un télescope de 3,8 mètres qui sera le plus grand télescope en Asie du Sud-Est. Cependant,  le processus est fait au Japon, il est ciblé jusqu'à la fin de 2019 a été envoyé en Indonésie pour être installé sur le bâtiment. Nous fixons des objectifs que  le début de 2020 peut être opérationnalisé’’.

Thomas Djamaluddin a ajouté que le télescope de l'observatoire disposerait de la technologie la plus récente et la plus efficace. Ce télescope sera utilisé pour la recherche de  l’astrophysique liée aux observations d'étoiles, nébuleuses et structures de galaxies. On espère que ce télescope peut contribuer à une meilleure compréhension de l'univers. En outre, ce télescope est également situé dans l'équateur, afin qu'il puisse observer l'hémisphère nord et l'hémisphère sud. Ainsi, ce télescope peut être utilisé pour la coopération internationale en particulier avec les pays de l'hémisphère nord comme le Japon, l'Europe et l'Amérique. Avec une longue histoire de recherche astronomique indonésienne depuis 1923, l'Indonésie est certainement considérée comme  pays le plus expérimenté en matière de recherche astronomique et peut inviter les pays d'Asie du Sud-Est à coopérer. Actuellement, la Thaïlande et les Philippines construisent également de grands télescopes afin que la coopération de recherche avec le pays puisse être faite.VOI/Sekar/Mai

21
May

 

L’industrie pétrochimique de la Corée du Sud, Lotte Chemical Titan, commencera la construction d'une usine de production de craquelins de naphte à la fin de 2018. Avec une valeur d'investissement qui atteint environ 3,5 milliards de dollars américain. On souhaite que cette usine puisse soutenir la réduction des importations de produits pétrochimiques à 60 %.

Le Directeur général de la chimie, du textile et Divers (ikta) du ministère de l'Industrie, Achmad Dwiwahjono, a dit samedi à Jakarta que vapocraqueur comme matières premières pétrochimiques, l'Indonésie était moins, donc il est encore importé. Mais après cette production, il peut être substitué. En fait, cette usine produira également de l'éthylène, le propylène et d'autres produits dérivés.

Donc, l'Indonésie n'importera plus. Cette déclaration a été faite après avoir accompagné le ministre de l'Industrie, Airlangga Hartanto, lors d'une réunion avec le vice-président du Groupe Lotte, Huh Soo Young, et la délégation au ministère de l'Industrie. Il a déclaré que le projet de Lotte était conforme aux efforts du gouvernement indonésien qui donne la priorité à l'accélération de la croissance de l'industrie pétrochimique, car il répond aux besoins de production de nombreux secteurs en aval. Antara/VOI/Ik

21
May

 

Le gouvernement indonésien continue d'explorer le commerce des armes vers l'Égypte et la Jordanie, car l'Indonésie possède des entreprises publiques qui produisent des armes, comme le PT. Pindad, PT. Dahana et PT. Dirgantara Indonésie. L'attaché de défense de l'ambassade d’Indonesie au Caire en Egypte, le colonel marin Kemas Muhammad Ikhwan Madani, a déclaré dimanche à RRI au Caire (20/5) qu'il avait exploré la vente de cette arme au gouvernement égyptien. Au cours des deux dernières années, un certain nombre de représentants de PT. Pindad, PT. Dahana et PT. DI, a eu une réunion avec le gouvernement égyptien.

Selon Kemas, l'une des plus grandes parts de marché en Egypte est le type de balles. L’armée égyptienne a demandé à être envoyé des exemples de balles fabriquées en Indonésie. Cependant, en raison du manque de compagnies aériennes qui veulent transporter des échantillons de balles pour différents types d'armes, ils ne peuvent pas être donnés à l'armée égyptienne.

En outre, le gouvernement indonésien étudie également la possibilité de la coopération avec le gouvernement jordanien pour la production conjointe d'armes tactiques et d'armes légères. Pour cette question, PT. Pindad et PT. King Abdullah Design And Development Biro ont signé un mémorandum d’accord récemment, qui a été témoin par le Ministre indonésien de la Défense, Ryamirt Ryacudu.

Kemas Muhammad Ikhwan Madani   : 

« Au début en mai, j'ai accompagné le ministre de la défense pour assister à la signature du protocole d'accord entre PT. Pindad avec  ‘’Bureau de conception et de développement du roi Abdallah’’ (King Abdullah Design And Development Biro) pour la coopération. La coopération sous la forme de la production conjointe de certains produits de véhicules tactiques ou d'armes légères ».

Coopération d'une sorte de production conjointe de certains produits de véhicules tactiques ou d'armes légères ». Selon Kemas Muhammad Ikhwan Madani, l'Egypte avait un rôle stratégique dans le maintien de la stabilité sécuritaire au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Surtout avec le canal de Suez qui est la voie maritime du monde, qui est passé par des centaines de milliers de navires, y compris le navire Indonésie. RA/VOI/IK

Page 1 of 124