18
April

 

La secrétaire générale de la Coalition populaire pour la justice pour les pêches, Susan Herawati Romica, a rappelé à quiconque serait élu président de la République d'Indonésie de ne jamais oublier l'identité de l'Indonésie en tant que nation maritime. Elle a souligné mercredi à Jakarta (17/04) que toute personne élue, qu’elle soit dirigeante ou exécutive, devait également veiller à ce que le sort des pêcheurs soit meilleur à l’avenir.

L’observateur du secteur maritime et de la pêche, Moh Abdi Suhufan, a déclaré que la portée de l'application de la mer de Nusantara, qui pourrait aider les pêcheurs à se rendre en mer, devait être étendue pour qu’elle puisse toucher réellement les pêcheurs de tout le pays. Selon lui, le plus important en ce qui concerne l’extension de l’application est de collecter des données sur les navires de pêche à petite échelle, 96 % de la flotte de pêche totale actuelle. Antara/VOI/Ik

17
April

 

Les acteurs économiques du monde souhaitent que l'Indonésie puisse mettre en œuvre pacifiquement le processus électoral de 2019 et puisse continuer le progrès économique qui a été réalisé ces dernières années. C'est ce qu'a déclaré la ministre des finances, Sri Mulyani Indrawati, après avoir voté mercredi à Bintaro, Tangerang du Sud.

Sri Mulyani a déclaré que les dirigeants économiques mondiaux s'attendaient également que le président élu de la République d'Indonésie pouvait concevoir une politique économique croissante, équitable et durable. En outre, elle a demandé à tous les citoyens de s'unir et de maintenir la paix pendant le processus et après les élections.

Chaque communauté doit pouvoir respecter les choix des uns et des autres, même s'ils sont différents. Quiconque est le chef et membre de la législature qui est élu, ils doivent pouvoir prioriser les besoins de la population. En outre, il espère également qu'à l'avenir le gouvernement pourra avoir une meilleure gouvernance, éliminer la corruption, créer l'équité, la prospérité et faire progresser l'Indonésie. Antara/VOI/Ik

16
April

Le président de la République d'Indonésie a rencontré le ministre saoudien de l'énergie, de l’industrie et des ressources minérales  Khalid Al-Falihpour discuter de la coopération entre Aramco et Pertamina

Le président indonésien, Joko Widodo, a rencontré le ministre saoudien de l'Energie, de l’industrie  et des Ressources minérales, Khalid Al-Falih, pour suivre  la coopération entre Pertamina et Aramco de gérer  la raffinerie de Cilacap. Comme rapporté à Antara, lundi  (15/4), lors d'une réunion qui s'est tenue dimanche à Riyad (14/4), le président Joko Widodo a discuté de la coopération dans le secteur de l'énergie entre l'Indonésie et le Royaume d'Arabie Saoudite.

La  ministre indonésienne des Affaires étrangères, Retno Marsudi, qui accompagnait le président à la réunion, a déclaré que le ministre saoudien de l'Énergie, de l'Industrie et des Ressources minérales s'est félicité des efforts déployés par le président indonésien, afin que les sociétés saoudiennes puissent maintenir leur coopération.  La ministre Retno a déclaré qu'il y en avait une  question qui est toujours en suspens, lié à la question de l'évaluation des actifs qui continue à être discutée. Le président Joko Widodo a espère que cette question a été résolu immédiatement.  Antara/VOI/Mai

17
April

 

Le président Joko Widodo a demandé que l'Indonésie soit la priorité de l'Arabie saoudite concernant l'ajout du quota de hajj. Cela a été dit par le chef du personnel présidentiel Moeldoko, mardi au complexe du palais présidentiel de Jakarta à propos d'une discussion entre le président Jokowi et le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammad bin Salman.

Selon Moeldoko, le dialogue a été lancé par le prince héritier, qui a annoncé la projection de l’arrivée du Hadj en Arabie saoudite en 2020, atteignant 20 millions de personnes. Pendant ce temps, en 2030, l’Arabie saoudite a l’intention de faire venir 30 millions de pèlerins. Concernant cette question, le président Jokowi a ensuite demandé au prince héritier de donner la priorité à l'Indonésie dans le quota du hajj.

En outre, le prince héritier de l'Arabie saoudite a également discuté le potentiel d'investissement de 6 milliards de dollars américains en Indonésie. Moeldoko a déclaré que le président Jokowi avait également demandé le quota supplémentaire de 10.000 pèlerins indonésiens au roi Salman bin Abdulaziz al-Saud dans le palais privé du roi (Al-Qasr Al-Khas) à Riyadh dimanche (14/04/2019). Antara/VOI/Ik

Page 4 of 309