hudri

hudri

25
March

Le gouvernement de la ville de Pékin resserre les règles de quarantaine pour tous ceux qui arrivent en Chine de l'étranger tandis que la capitale du pays cherche à minimiser les risques associés au coronavirus.

Selon le rapport du Beijing Daily mardi.  Le journal, qui est le média officiel de l'organisation du Parti communiste à Pékin, a déclaré que toute personne entrant dans la capitale nationale doit subir une quarantaine centralisée et des tests de dépistage du coronavirus.

Le rapport a  également indiqué que les personnes qui sont entrées dans la ville et qui ont voyagé au cours des 14 derniers jours hors de Chine devraient également passer un test centralisé de quarantaine et corona.

La nouvelle épidémie de coronavirus, COVID-19, en Chine continentale a causé la mort de 3.300 personnes et en a infecté près de 82.000 autres. // (Antara/voi/dry)

24
March

Le chef du gouvernement français, Édouard Phillippe a annoncé une nouvelle décision sur le confinement lié à Covid-19.  Selon lui, le temps de confinement devrait encore se dérouler dans quelques semaines.  C'est ce qu’a rapporté RFI.fr sur son site Internet, le lundi 23 mars 2020.

 Selon Philippe, de nombreux citoyens français souhaitent revenir à l'heure normale sans le confinement .  Mais selon lui, cela ne pouvait pas encore se réaliser.  Et pour ce confinement, Philippe a insisté encore une fois, pour être obéi par quiconque.  En fait, il n'hésiterait pas à imposer un couvre-feu si nécessaire.

 Dans son annonce, le Premier ministre Phillippe a introduit de nouvelles restrictions pour lutter contre l'épidémie de corronavirus en France.  Pour sortir, les résidents doivent voyager à seulement un kilomètre de leur domicile et pour une durée maximale d'une heure.  Tous les marchés seront fermés sans exception.  Cependant, dans les régions où les citoyens éprouvent des difficultés à obtenir des produits alimentaires et des marchés frais, les préfets peuvent appliquer leurs propres réglementations avec l'autorisation du maire.  (Rfi.voi.dry)

24
March

Le Conseil d'administration de la Banque mondiale a approuvé un prêt de 300 millions de dollars américains pour soutenir le gouvernement indonésien dans la mise en œuvre des réformes du secteur financier.

Le directeur général du financement et de la gestion des risques du ministère des Finances, Luky Alfirman, a déclaré lundi (3/23) que le gouvernement avait pris des mesures importantes pour renforcer le secteur financier, en particulier la supervision financière et sa gestion pendant la crise.

Le représentant de la Banque mondiale pour l'Indonésie et le Timor-Leste, Satu Kahkonen, a déclaré que le gouvernementdevait protéger les personnes qui n'avaient pas encore atteint la sécurité financière de la classe moyenne, bien que les fondamentaux macroéconomiques de l'Indonésie soient encore solides avec un taux de pauvreté à un chiffre.Antara/VOI/Ik

24
March

 

 Le mouvement de mobilisation de l'aide sous forme de masques et de désinfectants pour les mains a été mené par divers éléments en France.  Allant des grands groupes à la communauté, y compris les agriculteurs et les entreprises, tous tentent de surmonter la pénurie de masques médicaux qui sont importants pour les infirmières, les pharmaciens et les médecins généralistes afin qu'ils puissent servir les patients et la communauté en toute sécurité.  C'est ce qu’a rapporté RFI.fr sur son site Internet, dimanche 22 mars 2020.

Selon le rapport de RFi, les autorités médicales en France se plaignent toujours du manque de masques de protection même si le gouvernement a publié un décret au début mars dernier.  Des entreprises comme LVMH, Bouygues et des petites entreprises du secteur de l'habillement travaillent ensemble pour se procurer des milliers voire des millions de masques et de désinfectants pour les mains.

Pendant ce temps, au niveau des établissements d'enseignement et des services publics, se déplace pour lever des fonds.  L'Académie d'Amiens a réussi de collecter 48 000 masques.  D'autre part, l'armée française a préparé 5 millions de masques pour répondre aux besoins exponentiels des personnels de santé.  (RFI / Voi / Dry).