Kartika

Kartika

09
May

 

Les États-Unisse joindront à la campagne mondiale menée par la Nouvelle-Zélande pour lutter contre l'extrémisme violent en ligne. Les États-Unis ont fait un changement de politique après que l'administration de l'ancien président Donald Trump a refusé de participer au mouvement mondial.

L'initiative a été lancée par la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern et le président français Emmanuel Macron en 2019 après qu'un homme armé a tué 51 personnes dans deux mosquées de la ville de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, tout en faisant la diffusion en directsur Facebook lors de l'attaque.

Le porte-parole du gouvernement Biden Jen Psaki, dans une déclaration vendredi soir (7/5), heure locale, a déclaré que les États-Unis se joindraient à "l'appel à l'action de Christchurch pour lutter contre les terroristes et les contenus extrémistes violents en ligne".

Jacinda Ardern a déclaré samedi que les États-Unis avaient été "un partenaire constructif et se sont engagés dans de nombreux appels liés à l'appel depuis son lancement. Reuters/Antara/ik

 

02
May

 

La marine chinoise (People Liberation Army Navy / PLA Navy) aidera à évacuer le sous-marin KRI Nanggala-402 qui a subi un accident lors d'un exercice de tir de torpilles SUT dans les eaux du nord de Bali.

Le communiqué officiel du Service d'information de la marine indonésienne, à Jakarta, samedi, a déclaré que l'assistance de la marine chinoise à l'Indonésie avait commencé avec l'offre de l'ambassadeur de Chine en Indonésie au ministre indonésien de la Défense Prabowo Subianto concernant l'aide humanitaire chinoise dans la gestion du KRI Nanggala.-402 sous la forme d'un navire de sauvetage.

Le gouvernement indonésien bien apprécie de cette offre d'assistance humanitaire.Les navires qui ont été déployés par le gouvernement chinois étaient trois navires de sauvetage pour aider à soulever le navire KRI Nangala-402 qui était sur le fond de la mer. Antara/VOI/Ik

02
May

 

Le gouvernement déclare qu'il existe une possibilité de coopération avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour un programme de vaccination dans les régions frontalières, défavorisées et ultrapériphériques (3T) de l'Indonésie. C'est ce qu'a déclaré samedi le ministre de la coordination de l'économie Airlangga Hartarto à Jakarta. Il l'a révélé après avoir rencontré la délégation du CICR dirigée par Benoit Chavaz.

Actuellement, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) collabore de manière intensive avec la Croix-Rouge indonésienne (PMI) et la Direction générale des services pénitentiaires du Ministère du droit et des droits de l'homme pour faire face à la pandémie.

La coopération pendant la pandémie COVID-19 comprend la distribution de kits d'hygiène et de protection aux prisons, aux hôpitaux de référence COVID-19, aux bénévoles et aux internats islamiques.

Au cours de la réunion, Benoit a informé le programme initié par le CICR concernant le processus de mise en œuvre des vaccinations dans un certain nombre de pays ainsi que l'assistance logistique telle que les livraisons dans plusieurs régions.

Le gouvernement indonésien bien apprecie le programme accélérée de vaccination afin que l'immunité collective puisse être créée immédiatement et que l'Indonésie puisse sortir rapidement de la pandémie. Antara/VOI/Ik

02
May

 

Le gouvernement déclare qu'il existe une possibilité de coopération avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour un programme de vaccination dans les régions frontalières, défavorisées et ultrapériphériques (3T) de l'Indonésie. C'est ce qu'a déclaré samedi le ministre de la coordination de l'économie Airlangga Hartarto à Jakarta. Il l'a révélé après avoir rencontré la délégation du CICR dirigée par Benoit Chavaz.

Actuellement, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) collabore de manière intensive avec la Croix-Rouge indonésienne (PMI) et la Direction générale des services pénitentiaires du Ministère du droit et des droits de l'homme pour faire face à la pandémie.

La coopération pendant la pandémie COVID-19 comprend la distribution de kits d'hygiène et de protection aux prisons, aux hôpitaux de référence COVID-19, aux bénévoles et aux internats islamiques.

Au cours de la réunion, Benoit a informé le programme initié par le CICR concernant le processus de mise en œuvre des vaccinations dans un certain nombre de pays ainsi que l'assistance logistique telle que les livraisons dans plusieurs régions.

Le gouvernement indonésien bien apprecie le programme accélérée de vaccination afin que l'immunité collective puisse être créée immédiatement et que l'Indonésie puisse sortir rapidement de la pandémie. Antara/VOI/Ik